C’est à l’initiative de Jean-François Munnier, directeur de L’étoile du Nord à Paris que Clément Dazin et Thomas Scotto se rencontrent pour imaginer une création jeune public alliant la pratique circassienne et chorégraphique de l’un et l’écriture de l’autre.

Très vite, se dessinent quelques évidences :
La nécessité d’être à deux sur scène.
Et, d’une sensibilité commune, questionner les bouleversements de corps et d’esprits durant notre enfance. Et, surtout, que cela puisse résonner différemment à tous les âges.

Depuis l’enfance, l’humain est une somme de paradoxes.
Derrière l’assurance, il y a bien sûr la timidité.
Derrière le silence, l’envie de crier
Derrière la passivité, la peur de l’échec.
Derrière un « laissez-moi »… un « aimez-moi ».
L’envie de plaire à l’autre, de correspondre à ses attentes motive souvent les transformations de nos corps, de nos esprits.
Nous sommes constamment à la recherche de l’approbation de l’autre.
Comme si l’autre savait mieux que nous ce qui est bon ou mauvais pour nous. Finalement, l’autre est un révélateur de nous même.

Nous désirons aborder dans ce projet les parts d’ombre qui nous contournent, nous dessinent. Les grandes questions qui nous traversent et les choix qui s’imposent pour se réaliser.

Peut-on, très tôt, décider d’être heureux ?

QUELQUES LIGNES

Madame…chère Madame,
Pour le super pouvoir que vous nous avez demandé
J’ai bien cherché.
J’ai fait le tour de tous ceux qui existent déjà :
Lancer du feu. Faire de la glace ou tordre le métal.
Les plus connus. Je ne vois pas trop l’intérêt.
Comme les toiles d’araignées dans la ville de New York…
J’aime pas les araignées.
New York peut-être un jour, mais les araignées, non.
Il y a aussi la vitesse ou respirer sous l’eau.
Passer dans une autre dimension directement.
Voler à la limite.
Voler ça pourrait être intéressant.
Être invisible ?
Je crois que c’est ce que tout le monde va choisir.
En vrai… c’est ce que tout le monde va choisir.
Forcément ! Puisque si personne ne peut nous voir… on peut tout faire.
Tout !
Et ça, c’est pratique.
Pourtant…
Invisible, c’est le pire des pouvoirs.
Invisible, ce serait surtout se défiler.
Et ça non plus, je ne vois pas l’intérêt.

Il était…quoi…
Une fois… ?
Il était une fois.
Une autre fois.
Il était une autre fois.
Et peu importe finalement.
Une autre fois, une fois…
Enfin… c’est arrivé.

UN PROJET EN COLLABORATION AVEC THOMAS SCOTTO

Après de courtes études de lettres à Tours, Thomas Scotto profite de la naissance de sa première fille, en 1995, pour écrire. Activité qu’il poursuit à la naissance de sa seconde fille en 1998. Ses premiers textes sont publiés la même année. Il n’a, par la suite, jamais cessé d’écrire : poésies, albums, nouvelles, romans.

Ses ouvrages sont illustrés par plusieurs artistes illustrateurs tels que Benjamin Adam, Régis Lejonc, Éric Battut ou Olivier Tallec ou encore Csil avec qui il signe «Sans ailes» l’histoire d’un petit garçon qui cherche ses étoiles perdues. Il anime régulièrement des ateliers d’écriture, des rencontres en milieu scolaire, en France et à l’étranger (Liban, Maroc), des lectures publiques et des lectures dessinées de ses textes (avec Alfred, Régis Lejonc, etc.), ainsi que des lectures dansées.

Il crée en 2015, avec les écrivains Gilles Abier et Cathy Ytak : L’Atelier du Trio , afin de promouvoir la lecture à voix haute, par des lectures publiques, des expositions.

Pour plus d’informations : https://thomas-scotto.net/

Equipe
Avec et par Clément Dazin et Thomas Scotto Création lumière Tony Guérin
Administration, production, diffusion La Magnanerie – Victor Leclère, Anne Herrmann, Martin Galamez, Sarah Bigot et Cécile Babin

Mentions
Production La Main de l’Homme Coproduction L’étoile du nord, scène conventionnée danse – Paris, 13e sens, scène & ciné – Obernai, Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie – La Brèche, Cherbourg

Contact diffusion/production : La Magnanerie – www.magnanerie-spectacle.com
victor@magnanerie-spectacle.com / +33 (0) 1 43 36 37 12